VIRGINIE CAVALLI

.

LE 20 MARS AU GRAND CONSEIL

LISTE 3

DÉCOUVRIR MES PROPOSITIONS

PARCOURS ET MOTIVATIONS
Née à Lausanne il y a 29 ans, j’ai effectué toutes mes classes dans la région, de l’école enfantine au master en droit public, obtenu en août 2018 à l’Université de Lausanne après un semestre d’échange à l’Université de Berne. Après plusieurs séjours à l’étranger, profondément attachée à Lausanne et à la qualité de vie qu’elle offre, j’ai décidé de m’y installer en tant que jeune active. En mars 2021, j’ai même eu l’honneur d’y être élue en tant que Conseillère communale. Juriste de formation, je suis actuellement Responsable projets et développement au secrétariat général des Vert’libéraux suisses. Enfin, depuis novembre 2020, j’ai été élue Co-présidente des Jeunes vert’libéraux suisses, car rendre la politique accessible et intéressante pour la jeune génération a toujours été une priorité pour moi.
MON ENGAGEMENT

En plus de mes diverses activités au sein du Parti vert’libéral, je suis membre d’une dizaine d’associations citoyennes, sportives et féministes. De simple membre à la co-présidence d’une coopérative solaire en passant par responsable des bénévoles d’un club sportif, je m’investis toujours avec beaucoup d’énergie, de sérieux et d’enthousiasme dans tout ce que j’entreprends. En savoir plus…

 

MA VISION POUR NOTRE CANTON

Si j’ai décidé de me porter candidate au Grand conseil, c’est car je suis convaincue du potentiel immense de notre canton. Transition énergétique, la nouvelle économie et l’instruction publique moderne sont les trois thèmes que je souhaite défendre au niveau cantonal. Au milieu d’une des régions les plus dynamiques économiquement d’Europe, le canton de Vaud, comme le reste de la Suisse, est pourtant à la traîne en matière de protection de l’environnement. Encouragement massif des énergies renouvelables et à la sobriété énergétique, beaucoup de décisions peuvent naître et être approuvées par le Grand conseil. Terre d’innovation et avec des finances largement bénéficiaires, notre canton a tout en mains pour réussir et devenir un exemple. Face à ces défis, des modèles économiques innovants et respectueux de la planète doivent être beaucoup plus encouragés. Ces derniers doivent devenir une priorité d’investissement pour notre canton. Enfin, la sensibilisation des plus jeunes aux défis qui les attendent commencent par le plus jeune âge. En cela, l’instruction publique vaudoise doit mieux tenir compte de son temps en se modernisant massivement. 

DANS LES MÉDIAS